Ouaga

Chronique: Handball ivoirien, voir Ouaga et mourir

Les lampions se sont éteints sur le 38è championnat africain des clubs de handball qui s’est tenu du 21 au 30 octobre au Palais des sports de Ouaga. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la participation des champions ivoiriens, le Red Star chez les hommes et Bandama HBC au niveau des dames a été un véritable désastre.

Ouaga

La compétition s’étant arrêtée pour ces deux formations au stade des matchs de poules. Une seule victoire sur près de dix matchs à l’actif des deux. Le mal du handball ivoirien est bien profond. Et l’on ne saurait cacher le soleil avec la main.

Pour une compétition qui devait commencer le vendredi 21 octobre avec son premier match, le Red Star a fait la prouesse de ne pas disputer ce match, le perdant par forfait. Par manque d’argent. Paiement de sa participation alors qu’elle était déjà inscrite sur la liste d’attente. Comment le comprendre ?

Le Red Star, champion incontesté du handball masculin en Côte d’Ivoire. Incapable de se défaire de sa poule pour accéder au tour suivant.

‘’Je suis très content parce que je suis dans la poule de l’Angola, du Cameroun. Ça me satisfait parce que l’Angola est un grand d’Afrique, la Côte d’Ivoire également. Même si nous partons pour une première fois à ce rendez-vous, nous démontrerons que la Côte d’Ivoire a de grands clubs de handball. Nous jouerons ainsi crânement et gare à ceux qui vont se dresser contre nous’’, avait dit le coach de Bandama HBC Christophe Yavo lors d’un entretien avec Sportif225 et d’ajouter : ‘’A une compétition, il y a trois médailles mis en jeu. Et nous reviendrons avec l’une d’elle. Et cela, je suis formel la dessus’’.

Résultat de la course, une cinglante défaite face aux angolaises. Et au soir du dernier match des poules, même pas un point au compteur. Quatre matchs pour autant de défaites.

L’on serait tenté d’avancer le manque d’expérience de Bandama. Mais le manque d’expérience requiert la retenue, la sagesse et surtout l’humilité.

Le niveau du championnat ivoirien de handball en est-il la cause, qu’en est-il du manque de sponsors, le handball ivoirien est-il mort avec Dicko Souleymane et le Rombo ? En quelle année remonte le dernier titre d’un club ivoirien sur la scène africaine ? Que ce soit même avec l’Africa Sport.

Sachant que la plupart des athlètes des clubs qui participent aux différents championnats africains se retrouveront bientôt à la CAN de la discipline en Angola, ou en est la préparation des ivoiriennes ? Les seniors pour lesquelles la fédération a avancé le manque des moyens financiers pour ne pas payer le voyage des juniors chez le voisins malien ?

Et le handball ivoirien tâtonne dans le flou, régresse. La Can senior débute dans moins d’un mois avec en match d’ouverture un Angola vs Côte d’Ivoire. Pour huit athlètes que le sélectionneur devrait choisir, appel a été fait à près de 30 joueuses. Ces huit dit-on iraient en France rejoindre les professionnelles qui s’y trouvent pour continuer la préparation.

Le résultat de toute cette course est l’argent du contribuable qui est ainsi dilapidé entre copains. Parce que la Côte d’ivoire, tant en clubs qu’en équipe nationale senior a fait de cette devise de Pierre de Coubertin sa devise :  »L’important est de participer ». Au soir du 7 décembre, ne soyons donc pas étonné de dire ‘’voir Luanda et mourir’’.

Alain Trabi

This Post Has Been Viewed 48 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 27 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag