Football/Transfert: Yakou Meité, du PSG à Reading - Football/Coupe nationale: En attendant Asec-Gagnoa - Afro basket U18: Stop pour les Ivoiriens - Football: Daniel Yébouah en Tanzanie - Basketball/Transfert: Alain Koffi de Pro B à Pro A - Interview: "Je ne regrette pas d’avoir choisi le taekwondo" (Ruth Gbagbi) - Football/Asec: Des actionnaires réclament le départ du coach - Afro basket U18: La CI face à l’Angola en quarts - Volley-ball/Finale Champ. Nle: Un remake de la Coupe - Football/Interview: "Je souhaite terminer meilleur latéral”au terme de la saison, Hermann Tiéguéhi (Stade d’Abidjan) 

Interview / Football: Mandé Sayouba  » Mon jour viendra… »

Mandé Sayouba , vous avez été sacré champion d’Afrique le mois dernier avec la Côte d’Ivoire, que représente ce titre pour vous ?
C’est un honneur !  Quand on est un enfant du pays, et un joueur de l’équipe nationale, c’est une grande fierté. Le pays a connu 23 ans sans titre, mais maintenant, on a réussi à briser cette série. C’est un rêve qui devient réalité. Je n’ai pas les mots pour décrire la joie qui suit une telle performance.

Comment est-ce que vous vivez ce titre, dans la peau du troisième gardien ?
Le troisième gardien doit se tenir prêt. Il a également pour tâche d’encourager, et d’aider les coéquipiers dans leur progression. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de jouer, mais je retiens que du positif. C’est une expérience unique, moralement j’en sors grandi.

Vous êtes seulement âgé de 21 ans, mais vous avez déjà été convoqué à une Coupe du monde, et maintenant à la CAN. Jusqu’où irez-vous ?
Le plus dur c’est de s’imposer à ce niveau, et de réussir à y rester. Il y a beaucoup de gardiens, mais peu reste. J’ai cette chance, je savoure. J’ai fait mes débuts en 2012, puis après un an en dehors de la sélection j’ai connu une titularisation contre la Belgique. J’espère continuer jusqu’à devenir le gardien numéro 1. Ce n’est pas facile, à moi de m’accrocher, et travailler dur. Je suis positif, mon jour viendra.

Vous avez connu un nouveau sélectionneur avec l’arrivée d’Hervé Renard, comment a été vécu ce changement ?
Hervé Renard est un grand entraîneur. Cela a été un grand changement. Il est direct et sait ce qu’il fait. C’est un homme fidèle à ce qu’il dit, qui se donne les moyens d’atteindre ses objectifs. Il nous donne confiance, et on a confiance en lui. Il est venu avec son système de jeu, ses méthodes de travail, et ça a fonctionné, c’est le boss. Il y avait du travail à faire à son arrivée, et il a réussi. Il voulait une équipe soudée, solide et composée de combattants, cela a fait notre force.

Souvent dans ce genre d’événement, la vie de groupe constitue un facteur décisif dans la quête d’un titre. Est-ce que cela a été un facteur dans votre réussite ?
Oui, je le pense. Il y avait un mélange intéressant. Beaucoup de jeunes avec quelques anciens, dans une bonne ambiance. Ça nous a permis d’aller au bout. Les plus âgés nous ont bien accueillis, ont partagé leurs expériences, et ont facilité notre intégration. Tout le monde était à égalité, et cela a permis une bonne ambiance au sein du groupe. Il y avait une véritable osmose entre nous tous, chacun était à l’écoute de l’autre, apportait son soutien. C’est quelque chose d’inoubliable.

Comment se passait le travail des gardiens jusqu’au dénouement heureux que l’on connaît ?
Il n’y a pas vraiment de concurrence entre nous. On est une famille. On s’encourageait, on s’aidait, comme entre frères. Une fois la qualification acquise pour les quarts de finale, on a commencé à faire un travail spécifique sur les tirs au but après chaque séance, pour nous donner les clés et la force de réussir. Cela a porté ses fruits.

Copa Barry a annoncé sa retraite, comment réagissez-vous à cette nouvelle ?

Cette décision devait arriver, il a décidé de la prendre maintenant. Moins de gens lui faisait confiance, et malgré tout il a réussi les exploits que l’on sait. Je pense qu’il a pris la bonne décision, il part après avoir été le héros de la nation. Il aurait pu continuer à jouer à ce niveau mais il a préféré arrêter. C’est un grand gardien, avec beaucoup d’expérience, il sait pourquoi il a fait ce choix.

Dans quelques semaines, vous reprenez le championnat norvégien avec votre club de Stabaek. Quels sont les objectifs ?
On va essayer de titiller les grands. Terminer dans le Top 4 serait une belle performance, on aimerait aussi remporter la Coupe. D’un point de vue personnel, j’aimerais apporter mon expérience pour aider l’équipe à remplir ses objectifs.
Footafrica365

This Post Has Been Viewed 321 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 10 Times

Articles récents

  • Yakou Meité
    Football/Transfert: Yakou Meité, du PSG à Reading
  • Football Coupe nationale
    Football/Coupe nationale: En attendant Asec-Gagnoa

Réseaux sociaux

Nos partenaires

    Partenaires