Junior Mangni

Junior Mangni (SC Olhanense): « Nous souhaitons marcher dans les pas de Didier Drogba »

Doudou Ursul Tanguy Junior Mangni connu sous le nom de Junior Mangni ou « George Weah » est un international Ivoiro-italien né le 29 mars 1993 à Rome pouvant jouer au poste d’avant-centre, d’ailier droit ou gauche.

Evoluant cette saison  sous les couleurs de SC Olhanense au Portugal, Junior Mangni qui espère marcher dans les pas de son illustre devancier Didier Drogba, s’ouvre pour Sportif225.

Junior Mangni

 

 Peux-tu te présenter aux internautes de Sportif225 ?

Moi, c’est Doudou Junior Mangni. Je suis Ivoiro-italien et joueur émergeant de 23 ans. J’évolue à l’Atalanta de Bergame en Italie et actuellement en prêt au Portugal avec un club appelé l’Olhanense en deuxième division (D2).

 

Comment êtes-vous arrivé au football ?

Au début, c’était pour moi comme un jeu de jouer au football car j’étais de nature très turbulent, qui cassais tout dans la maison et c’est ainsi que ma mère est allée m’inscrire dans une école de football en Italie.

Je n’avais que 6 ans et mon premier centre italien s’appelait le Calcio et de là tout a décollé.

Faudrait aussi que je précise que je suis issu d’une famille de footballeurs peu connu mais je l’ai dans le sang.

 

« Issu d’une famille de footballeurs », pouvez-vous, nous expliquer ?

Juste que j’avais mon oncle, monsieur Djédjed Landry qui a été un ex-sociétaire et capitaine à l’Africa sport d’Abidjan qui pour cause de blessure a dû se mettre en retrait pour poursuivre une formation d’entraîneur FIFA.

 

Avez-vous donc été formé en Italie ?

Oui, oui, je suis né en Italie, j’ai grandi aussi en Italie, j’ai tout fait en Italie mais de parents ivoiriens d’origine.

Je ne suis venu qu’une fois en Côte d’Ivoire pour des vacances lorsque j’étais encore élève et que je débutais le foot. Je ne suis plus revenu depuis.

Tout a débuté réellement pour moi à l’âge de 15-16 ans. J’étais au Primavera un championnat italien de jeunes émergents et je ne suis pas passé inaperçu car  il y a même des journaux italiens qui disaient que j’étais le nouveau « George Weah ».

Ma mère a même gardé un coupon de ce journal que je vous donnerai. 18-20 ans, je passe en tant que professionnel avec l’équipe l’Atalanta de Bergame. Retenons qu’après ma formation en club et passé en professionnel, mon club m’a prêté à plusieurs clubs de première division pour que j’ai du temps de jeu et me permettre de m’aguerrir à des compétitions. C’est ainsi que j’ai connu des clubs comme Modena latina (série B italienne), le Sanliurfaspor (ligue A Turquie), l’Ascoli (série B Italie) et enfin l’Atalanta de Bergame mais en ce moment en prêt au Sporting clube Olhanense, club de D2 portugaise.

Le football est l’amour de ma vie mais peut être qu’avec le temps je reviendrai aux études sinon j’ai dû faire un choix entre ces deux.

Junior Mangni

Junior Mangni

 

Cela fait combien de temps que vous évoluez sous les couleurs de l’Atalanta de Bergame ?

J’y suis depuis près de sept ans maintenant.

:

Comment se passe le championnat avec votre club, l’Olhanense ?

Pas mal comme début; la forme n’était pas des meilleurs mais je marque des buts dans des matchs.

 

Si la Côte d’Ivoire vous appelait en équipe A, direz-vous oui ?

Bien sûr et ça sera même une fierté pour moi de jouer pour mon pays et que les gens me connaissent, vu que je n’ai pas grandi dans ce pays qui est mon vrai pays d’origine.

Nous avons eu la chance d’avoir des joueurs comme Didier Drogba et nous autres jeunes ivoiriens souhaitons marcher dans ses pas et porter haut les couleurs de notre nation comme il l’a fait dans la sphère footballistique.

C’est aussi vrai qu’on ne me connait pas en côte d’ivoire mais vu mes performances sur le terrain et par la grâce de Dieu, un jour tous me connaîtront.

 

Quels sont vos plus beaux souvenirs ?

Avec l’équipe Modena quand j’ai marqué mon premier but en tant que professionnel. Je l’ai même dédié à ma famille ce jour-là.

 

Quels sont les projets de Junior Mangni?

Je veux terminer meilleur buteur de mon club en prêt au Portugal et permettre à ce club d’accéder à la première division du championnat portugais. Prier Dieu pour qu’il m’éloigne des blessures.

 

Vos conseils à vos plus jeunes frères du milieu ?

Je leur dirai tout simplement de bosser dur sans perdre espoir, persévérer et surtout avoir les pieds sur terre car pour monter à une échelle supérieure, on part toujours du bas et non du haut.

Ne jamais oublier que les étoiles ont toujours brillé même dans l’obscurité. Merci aussi à vous Sportif225 pour tout ce que vous faites pour nous.

 

Annick Boni

 

This Post Has Been Viewed 99 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 23 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag