Dossier : Les grandes questions du monde du sport ivoirien

3c

Durant l’émission « RTI reçcoit » sur la chaine RTI1 ce Mardi 22 Octobre 2013, les promesses du Ministre Alain Lobognon ont été entendues. Cependant, les ivoiriens se sont posés certaines questions.

Tout d’abord, pour le concours de l’INJS, certains postulants auraient payé 50 000 FCFA (voire plus) pour passer le concours, mais aucune suite n’aurait été remarqué. Ceux-ci demandent à être remboursé. A ce niveau, le Ministre dit qu’il faut oublier le passé et ne pas demandé à l’état de rembourser. Il n’a aucune idée de ce qui est advenu de l’argent versé par ces postulants. Mais comment respecter la tutelle si cette même tutelle qui est sensé réguler les concours ne fait pas son boulot. Pour avoir de bons encadreurs, il faut de bonnes institutions.

 

Deuxième point, les fédérations.

C’est bien beau de rejeter la faute sur les fédérations. Mais en Mai dernier,  ce n’est pas qu’une seule fédération qui s’est mise en grève mais toutes. Cette grève a éclaté après le dépôt du projet de lois. Il faut donc se poser des questions.  Les points de vue divergent selon l’implication des fédérations au niveau financier.Tandis que le Ministre dit que les fédérations ne mettent pas la main à la patte, Mr Mamadou Soumahoro, Président de la Conférence des Présidents de Fédération conteste en disant que les fédérations financent certaines activités, et aussi que l’apport du ministère se fait certes, mais avec du retard la plupart du temps, le calendrier n’est pas respecté.

Comment le sport ivoirien peut évoluer avec du financement qui vient tardivement ?

Les compétitions attendront-elle que la Côte d’Ivoire soit prête avant de débuter?

Les fédérations ne sont pas totalement innocentes mais elles, tout comme le ministère, doivent revoir leur organisation et travailler main dans la main pour que tout aille pour le mieux.

Le C.N.O s’est substitué au ministère dans l’organisation de l’élection du président de l’Africa Sport. Chose anormale.

Les textes du 19 Mars 2011 qui place la fédération de Handball sous la tutelle du ministère n’ont pas été respectés.

Le Ministre n’a pas eu tort sur le fait que les autres fédérations devraient prendre exemple sur celle-là. Le problème doit être résolu. Une collaboration est nécessaire et ce dans les plus brefs délais.

Le succès de la Côte d’Ivoire à RIO 2016 et l’organisation de CAN 2019 en Côte d’Ivoire en dépend.

Le ministre l’a dit, il entend maintenir le contact avec les fédérations. Les fédérations devraient mettre balle à terre.

 

This Post Has Been Viewed 22 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag