Emmanuel Adebayor

EMMANUEL ADEBAYOR: « IL Y AURA 23 TOGOLAIS ENRAGÉS À LA CAN »

Emmanuel Adebayor sera une nouvelle fois le guide de la sélection togolaise à la CAN 2017. Malgré une situation de joueur sans contrat professionnel, le capitaine des Eperviers reste motivé. Comme le témoigne ses propos dans cette interview accordée, en marge du Tournoi de l’Uemoa à Lomé, à la presse béninoise. Extraits.

Emmanuel Adebayor

« Par rapport à ce que j’ai fait durant ces dix dernières années, en Afrique et sur le plan mondial, j’aimerais bien marquer une CAN où les gens parleront de moi en disant qu’il y a eu la CAN 2017 au Gabon et qu’il a été bon. Donc, je me prépare en conséquence pour afficher de belles performances tant individuelles que collectives. Je sais ce que ça demande. Ça demande beaucoup de sacrifice. Il faut travailler dur. Il faut dormir tôt. Il faut faire les soins. Il faut être rigoureux. Il faut être sévère avec son corps et je pense que c’est ce que je suis en train de faire en ce moment. Je vais dans la bonne direction pour pouvoir amener le groupe à la CAN et espérer quelque chose. C’est vrai que, quand on regarde les pays qualifiés, on fait partie des tous petits. Il ne faut pas se voiler la face. Quand je vois l’équipe d’Algérie, du Sénégal, du Ghana, de la Côte-d’Ivoire, c’est vrai que sur papier, on n’est pas les meilleurs. Mais, il y aura peut-être 11, 18 ou 23 chiens enragés à la CAN et ce sera les Togolais »

« Tous les joueurs sont dans leurs clubs respectifs et sont en train de se préparer. On s’envoie de temps en temps de message via Whatsapp. Il y a un groupe pour la sélection où on parle un peu, on échange les idées pour pouvoir aborder la CAN avec une bonne sérénité. Le reste, c’est dans la main du coach. On a un entraineur, il n’y a pas de cadeau avec lui. On travaille dur tous les jours. On se prépare en conséquence pour pouvoir livrer de bons matchs. En ce moment, il y a la confiance entre nous et notre staff (notamment entraineur, entraineur adjoint, les médecins, les kinés et autres). On commence aussi à retrouver un lien entre nous et notre Fédération; ce qui avait causé beaucoup de préjudices à notre football. Aujourd’hui, je crois qu’on est vers le droit chemin. On va vers l’avant, on s’entend très bien. Entre nous, il y a une très bonne ambiance entre nous les joueurs et les dirigeants. Maintenant, il faudrait que ça continue jusqu’à la CAN. D’autant plus que, il y a trois à quatre joueurs que je ne veux pas citer des noms dont moi, notre carrière est plus ou moins derrière nous que devant nous. C’est une CAN où on veut aller marquer ».

« Pour moi, c’est une CAN. Je suis à la maison et je n’ai pas de club mais tout le Togo me fait confiance. Franchement, il n’y a rien de si beau que ça. Et le Togolais te dit, si tu ne vas pas à la CAN, on risque de te frapper. Donc, ça veut dire que je suis obligé d’aller à la Can. Et je suis obligé d’être le capitaine de la sélection. Et pour moi, on verra la suite. Pour l’instant, je me concentre sur la Can où je pense qu’il y a un coup à jouer pour l’équipe nationale du Togo. On va aller avec beaucoup de sérénité. On va être à fond dans notre rendez-vous. On va donner le meilleur de nous-mêmes et on verra ce que ça va donner »

« On a rêvé, il y a de cela longtemps de passer le premier tour à la Can et je pense que c’est quelque chose qu’on a fait en 2013. Le pays était content. Je suis un joueur très ambitieux. J’adore tout ce qui est ambition. Si c’est pour aller à la Can et se fait éliminer en quart de finale, ça ne m’intéresse pas. J’ai dit aux gars qu’on peut y aller, qu’on peut y penser et on peut se motiver en disant qu’on veut gagner la Coupe. L’année où la Zambie a gagné la Can, elle n’avait pas une équipe pour gagner la Can. L’année où le Nigeria a gagné la Can, à part Victor Moses qui est en ce moment l’un des meilleurs joueurs africains et Mikel Obi, vous connaissez son histoire, il joue de temps en temps à Chelsea. Le Nigeria n’avait pas l’équipe pour gagner la Can mais il l’a fait. Et pourquoi pas les Togolais. Donc, ça veut dire que, si on se motive, si on croit à notre destin, on peut le faire.

 

Alain Trabi/Africa Top Sports

This Post Has Been Viewed 42 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 29 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag