Interview/Basketball: Olivier Téa (coach sélection masculine) « On a manqué de maturité tactique »

OLIVIER TEA

Dans une interview avec nos confrères de Fraternité Matin, Olivier Téa (coach sélection masculine) nous donne les détails sur le dernier Afrobasket.

 

La Côte d’Ivoire termine 6e à l’issue du tournoi masculin des 11e  Jeux africains. Est-ce le résultat que vous attendiez ?

Pour un pays ambitieux comme le nôtre, il serait faux de dire que nous étions venus à ce rendez-vous sans aucune ambition. A l’instar de toutes les nations présentes au Congo, nous étions venus montrer que la Côte d’Ivoire, après cinquante ans d’indépendance, fait partie des meilleures nations de basketball. Pour cela, il fallait se battre avec les moyens que nous avions. Au final, nous sommes éliminés aux portes des quarts de finale et  nous terminons 6e. Personnellement c’est une performance appréciable, étant donné la qualité des effectifs de nos adversaires. La plupart des pays sont venus avec une sélection composée de joueurs professionnels dont certains venaient directement de l’Afrobasket, en Tunisie. Tandis que nous, nous présentons avec des jeunes évoluant dans le championnat national. Cela dit, ils n’ont pas baissé les bras. Au contraire, ils ont donné tout ce qu’ils avaient et je pense que ce tournoi leur a été bénéfique.

 

En dehors du fait qu’il n’y a pas de joueurs professionnels ou expérimentés dans le groupe, concrètement, qu’est-ce qui n’a pas marché ?

On a manqué de maturité tactique et d’expérience. Ce sont des aspects importants. Surtout quand on regarde le parcours de l’équipe. Lors du premier match, ils ont perdu avec deux points d’écart, le deuxième avec 3 points d’écart et le 3e avec 6 points d’écart. En match de classement, ils battent le Gabon avec 19 points d’écart. S’ils n’avaient pas été naïfs, ils auraient pu avec les consignes gérer ces matches qu’ils ont perdus, parfois, dans les dernières secondes. C’est cela le haut niveau. Il faut du talent, mais l’on a besoin surtout de l’expérience et de la concentration. Mais je pense qu’il y a quelque chose de positif dans ce jeune groupe qu’il faut continuer de polir.

 

Qu’entendez-vous par polir ?

Je veux parler du suivi des athlètes. Il ne faudrait pas qu’après les Jeux africains ces joueurs soient laissés pour compte. Il faut continuer d’entretenir ce groupe ne organisant des camps et autres activités pour leur permettre de parfaire leur forme et trouver des automatismes aves leurs coéquipiers ? C’est pareil pour les autres disciplines sportives. Parce que nous avons vu que la Côte d’Ivoire a d’énormes potentialités et des joueurs talentueux qui ne demandent qu’à disposer d’un cadre adéquat pour travailler.

This Post Has Been Viewed 139 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag