stephane konaté

Itw: Stéphane Konaté, le capitaine basketteur

Stéphane Konaté, le capitaine des Éléphants basketteurs se dévoile lors d’une interview réalisée par notre spécialiste.

stephane konaté

Quels étaient tes objectifs en faisant du basket?
Mes objectifs en faisant du basket étaient de jouer dans l’élite ivoirienne, être l’une des perles du basket Ivoirien ou Africain.. Faire comme mes devanciers ou plus.

As tu déjà rêvé jouer en NBA ?
Oui et non…
Oui parce que c’est le rêve de tout jeune joueur d’évoluer un jour en NBA vu qu’on regardait les matchs à la télé…
Non parce que avec le temps en Côte d’ivoire tu te rends compte que la NBA c’est impossible… Aucun camp de détection… Aucun scouting.. Et enfin le passeport… Je n’ai même jamais imaginé un instant que j’allais un jour jouer en Europe. Mais finalement ça a été le cas en Espagne saison 2011-2012 en LEB oro à l’âge de 31 ans..

Ce qui m’a plus marqué en Europe c’est l’organisation,la rigueur et la discipline, et je pense que c’est ce qui fera toujours la différence entre l’Europe et l’Afrique…

Que penses-tu des conditions pour le basket en cote d’ivoire et en Afrique plus globalement?

Le basket-ball en Côte d’ivoire n’évolue pas. Quand tu regardes les 5 dernières années, il n y a rien eu de positif à part l’organisation de l’Afrobasket et encore… Heureusement qu’on a hérité de 2 nouvelles salles parce que jusqu’à lors nous n’avions pas de salle.
C’est la politique du sport en général en Côte d’ivoire, donc forcément cela à des répercussions sur le basket-ball… Maintenant je ne maîtrise pas bien tous les pays africains mais le constat c’est que la majorité des pays de l’Afrique du Nord et l’Angola dispose d’infrastructures dans tout le pays. C’est le socle de l’évolution du sport dans un pays

Que penses-tu de l’ouverture de deux salles avec parquet à Abidjan ?

Je suis très fier et très heureux. je pense que les politiques ne peuvent pas imaginer comment cela fait évoluer l’athlète quand il joue dans de bonnes conditions matérielles.et j’espère que les salles seront à disposition pour le basket..

Penses tu que l’Afrique puisse rattraper les autres continents en matière de basket ?
Oui un jour…A condition que l’on change nos mentalités et notre vision…parce que l’Afrique est un grand vivier en matière d’Athlètes …

Aujourd hui tu fais partie des joueurs les plus athlétiques du basket africain, as tu une méthode spéciale de travail ?
Non pas forcément… C’est juste une volonté quotidienne de dur labeur et une bonne hygiène de vie..

Quelques observateurs parlent de toi comme le Vince Carter du basket africain, qu’en penses tu ?
Ah bon… (rires)… Sérieusement je suis très content qu’en Afrique je sois un peu connu dans le milieu du basket. C’est une fierté pour moi de savoir que, ce que je réalise sur le terrain fasse penser à un joueur de la NBA tel que Vince Carter qui est un joueur spectaculaire et très athlétique.

Comment expliques tu cette longévité au haut niveau ?
D’abord j’aime le basket-ball et c’est ce qui me donne la force de m’entraîner durement tous les jours même si parfois c’est pas évident… Et au risque de me répéter c’est grâce à une bonne hygiène de vie.

Parlons de ta carrière, ton jeu est reconnu sur le sol africain mais pas en Europe. Penses-tu que le basket africain souffre d’un manque d’exposition ?

Non, je ne pense pas que le basket africain manque d’exposition. Regardons l’Afrobasket qui est la compétition majeure en Afrique. Cet événement est très médiatisé et revalorisé par le fait que des joueurs NBA et des joueurs qui évoluent dans de grands clubs en Europe y participent avec leur pays d’origine. Je pense que c’est juste les clubs européens qui préfèrent les américains. Parce qu’entre choisir un bon africain et un américain moyen, les clubs vont choisir l’américain. C’est dommage mais c’est comme ça.

Que manque t-il au basket africain pour être au premier plan ?

Les moyens financiers et humains, l’organisation, les infrastructures, la formation et l’encadrement d’où va découler la formation de bons joueurs…

Comment expliques-tu que la Côte d’Ivoire qui est l’un des meilleurs pays africains n’a aucun joueur évoluant en NBA?
La NBA c’est un autre univers. C’est du marketing à fond. Et je pense qu’il faille être d’abord très bon et faire toutes ses classes aux États-Unis avant de penser un jour jouer en NBA. Et il faut avoir une très bonne couverture médiatique.

A ton avis:  si a 16 ans le jeune Stéphane Konaté avait eu une formation a l’européenne ou a l’américaine, aurait-il eu une chance de jouer dans cette ligue ?
Oui… Parce qu’on a toujours une chance,et il faut juste la saisir. Me connaissant, je pense que j’allais la saisir

Quel message peux tu donner à un jeune africain qui souhaite faire du basket ?
Déjà qu’il continue de travailler dur parce que le travail est toujours récompensé..
Avoir une bonne hygiène de vie… Ensuite écouter les conseils et être humble. Enfin faut qu’il ait cette chance d’être repéré.

Michael TOTTI

This Post Has Been Viewed 223 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag