Crise au sein du volleyball ivoirien: des clubs forfaits

Absents à 3 journées consécutives de championnat, les clubs de l’intérieur sont frappés par les textes de la fédération qui les relèguent en deuxième division de facto. Brandissant l’argument du manque de moyens financiers pour assurer les déplacements et autres charges de leurs équipes, les dirigeants des clubs de l’intérieur ont demandé un appui financier fédéral. Difficile dans les conditions actuelles pour la fédération de répondre favorable à cette question. Avec l’appui de certains clubs d’Abidjan, les clubs de l’intérieur vont tenter de faire pression sur le comité exécutif de la fédération.
Et si on trouvait la solution ensemble?
En voulant se conformer aux textes, le président de la fédération Koné Sanga ne pouvait pas à lui seul prendre la décision de régler le cas des équipes de l’intérieur, car étant frappées par la disposition du règlement qui impose la relégation à n’importe quelle équipe qui concède 3 forfaits de suite au cours du championnat. A situation spéciale, solution spéciale. Le président et le comité directeur de la FIVVB ont donc convoqué une Assemblée Générale Extraordinaire ce samedi 26 avril pour qu’en présence de tous les responsables de clubs, une solution soit trouvée pour la circonstance.
L’interprétation de 75%
Avec quelques divergences de point de vue, certains clubs présents lors de l’AGE ont claqué la porte aux discussions. Seulement 8 ont terminé l’AGE, et participé au vote décisionnel. Finalement les équipes de l’intérieur seront réintégrées. Comme l’indique le communiqué final de la FIVVB « Après d’intéressantes discussions, la réintégration des 06 équipes a été soumises au vote. L’Assemblée générale a décidé de la réintégration des 06 équipes concernées avec un pourcentage de 75% des voix exprimées. ». Là encore des clubs dissidents sont montés au créneau pour crier au mensonge et relancer la crise. « Koné sanga (Président de la FIVVB) ne dit pas la vérité, son rapport est faux. 18 clubs n’ont pas pris part au vote parce que nous ne sommes plus à ce stade. Seules 8 formations ont voté ».
Le communiqué stipule bien d’ailleurs que c’est 75% des votes exprimés (sur les 8). Mais décidément, des clubs ne veulent plus rien entendre, quitte a interpréter toute action du président et trouver la faille pour relancer les débats. Koné Sanga qui a été élu il y a un an avec environ 100% du suffrage, aujourd’hui contesté par un groupe qui entend bien porter le dossier devant la tutelle. « Koné sanga est en train de tuer l’union et l’esprit du volleyball ivoirien. Nous ne le reconnaissons pas… Avec Koné Sanga c’est fini…Tant qu’il s’obstine à rester à la tête de la fédération nous ne prendrons pas part aux compétitions » a déclaré la dissidence qui fait entendre enfin sa véritable voix.
La prochaine journée du championnat est prévue ce samedi 3 mai. La FIVVB pourrait-elle programmer les rencontres de ce week-end sans les clubs dissidents? L’esprit d’union, de compréhension, et de compromis habitera-t-il les acteurs du volley afin de trouver une solution conformément à leur texte, jusqu’à une nouvelle élection fédérale pour remanier les structures en place si vraiment besoin il y a? Les prochaines journées nous en diront plus.

Sport-ivoire

This Post Has Been Viewed 46 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag