Finale LDC : Les hommes clés de la DECIMA

Dans la rubrique “Analyz” , un amateur, spécialiste ou supporter fait son analyse du sport !  Découvrez l’analyse du jour.

 

Permettez moi d’ouvrir à ces hommes qui selon moi clés de la Décima !

Carlo Ancelotti

Le manager italien est venu au bout moment pour apaiser un vestiaire meurtri par les années Mourinho. Pérez l’avait compris : pour espérer obtenir cette décima, il fallait un homme calme et conciliant alliant intelligence, tactique et expérience. L’Italien avait tout cela et plus encore tant son impact et sa communication dans les moments les plus difficiles de la saison nous ont permis de voir un autre Réal. Une première saison réussie pour l’Italien que les Pro mourinho au Real (eh oui, il en existe encore… ) attendaient au tournant.

 

Cristiano Ronaldo

L’attaquant madrilène a encore une fois porté l’équipe madrilène avec ses buts et sa rage de vaincre. Moins en verve au cours de cette finale, il a tout de même trouvé le moyen d’inscrire ce petit but pour porter son total sur toute la saison à 61 buts dont 10 avec la sélection portugaise. N’eut été quelques pépins physiques en cette fin de saison, il aurait surement pu en marquer beaucoup plus. Il a, sans aucun doute, pris un avantage considérable sur ses principaux concurrents dans la course au ballon d’or même si l’on peut raisonnablement penser que de bonnes prestations avec le Portugal lui permettraient d’asseoir encore un peu plus sa domination.

Angel Di maria

L’argentin élu meilleur joueur de la finale vient au passage de clore une magnifique saison avec à la clé 17 passes décisives en Liga et 6 en Ligue des Champions. Annoncé partant en début de saison, mis en balance avec l’allemand Ozil dans l’optique d’un éventuel départ du club madrilène, Di maria a fini de convaincre Carlo Ancelotti grâce à son abattage défensif, sa débauche d’énergie, sa capacité à transpercer les défenses adverses et la qualité de son pied gauche. Ancelotti avait avoué en début de saison s’être séparé de Mesut Ozil, meilleur passeur du Real au cours des 3 dernières saisons, pour des raisons techniques, préférant dit il Di maria pour préserver l’équilibre collectif du Réal. La saison de l’argentin, repositionné à gauche dans le milieu à 3 du Real Madrid par Ancelotti, a été tout simplement phénoménale et lui donne amplement raison.

Gareth Bale

L’homme qui valait 91 millions d’Euros avait à son arrivée soulevé de multiples interrogations notamment sur sa capacité à justifier le montant d’un tel transfert. Son talent lui s’était révélé à face du monde, son potentiel dont sa vitesse de course aussi, mais avait il les épaules assez larges pour supporter la pression dans un club pas comme les autres…Le gallois a apporté la meilleure des réponses avec 22 buts et 16 passes décisives et surtout deux actions décisives en finale de la coupe du Roi contre le Barça et en finale de la Ligue des Champions contre l’Atletico. Et dire qu’il n’a pas fait une préparation physique d’avant saison en bonne et due forme…On peut clairement penser que le meilleur reste encore à venir pour lui au Réal Madrid.

Luka Modric

Il aura ébloui cette campagne européenne de son aisance technique et de sa propension à jouer toujours juste. Le croate aura été le lien entre le milieu de terrain et l’attaque madrilène avec une discipline sans faille dans les tâches défensives. Un milieu de terrain hyper complet et bagarreur en dépit d’un physique loin d’être impressionnant.

La charnière centrale Pepe – Ramos

Même si elle n’a pas pu être aligné ensemble en finale, elle aura fait preuve d’une grande rigueur et d’intelligence à certains moments clés de cette saison. Pepe pour son abattage, sa capacité à remporter ses duels et sa vitesse aura écœuré les attaquants adverses. Il faut dire que le défenseur portugais aura énormément changé cette saison notamment au niveau de son attitude parfois très agressive à la limite de l’imaginable… Il se dit dans les coulisses que le club madrilène lui aurait fait suivre une thérapie auprès d’un psychologue afin de lui permettre de canaliser sa nervosité. Que cela soit vrai ou pas,il nous aura gratifié de belles prestations. Sergio Ramos de son côté a toujours autant de mal à maitriser sa colère ( en atteste le carton jaune pris après cette bousculade sur Gabi au cours de la finale et ses 19 cartons rouges depuis le début de sa carrière madrilène) mais il aura été décisif grâce à ses interventions musclés et surtout ses buts en demi finale retour contre le bayern et celui inscrit dans les arrêts de jeu en finale.

Andy

This Post Has Been Viewed 22 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 25 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag