Mondial 2014: Brésil vs Croatie, l’analyse du match

Dans la rubrique “Analyz” , un amateur, spécialiste ou supporter fait son analyse du sport !  Découvrez l’analyse du jour.

Le match d’ouverture de la Coupe du Monde 2014 a opposé à l’Arena Sao Paulo le pays organisateur à la Croatie ce 12 juin 2014 à 20H GMT. On peut dire que le Brésil a réussi son entrée en lice dans son Mondial en dominant la rencontre (3-1).

Les compositions d’équipe :

Brésil : Julio Cesar – Dani Alves, Thiago Silva (cap.), David Luiz, Marcelo – Luiz Gustavo, Paulinho, Oscar – Hulk, Fred, Neymar. Sélectionneur : Luiz Felipe Scolari.
Croatie : Pletikosa – Vrsaljko, Corluka, Lovren, Srna (cap.) – Modric, Rakitic, Kovacic – Perisic, Olic, Jelavic. Sélectionneur : Niko Kovac

Les deux équipes ont évolué en 4-3-3 et les statistiques du match se présentent comme suit :

   Brésil                 3   –     1               Croatie
14 Total des tirs 10
9 Tentatives de buts 4
5 Fautes 21
59% Possession (%) 41%
7 Corners 3
4 Buts arrêtés 6
1 Hors-jeu 0
0 Cartons rouges 0
2 Cartons jaunes 2

 

Le match a commencé sans round d’observation car dans les 15 premières minutes les 2 équipes ont tenté de part et d’autres d’inscrire le premier but de la coupe du monde (1’,4’,8’). Et c’est bien la 11’ que l’on a assisté à l’ouverture du score par un but contre son camp de Marcelo (premier but SCS de l’histoire du Brésil en coupe du monde). En effet le flanc droit de la défense brésilienne est abandonné par D. Alvès. L’attaquant croate Olic réussit en bout de course à faire un centre à terre à partir de son coté gauche. Etant donné que tout défenseur courant vers son but peut malencontreusement dévier la balle dans ses buts, on n’est pas surpris de voir Marcelo faire un CSC alors qu’il aurait pu dégager si le ballon n’avait pas été dévié auparavant.

C’est donc vexés par cette entame de match que les brésiliens ont relancé la partie avec de bonnes remontées de balle et des frappes. Comme sur la tentative de Neymar des 18m (15’), la percée et le tir à bout portant de Paulinho (19’) et le débordement de Neymar dont la passe en retrait ne trouve pas preneur et est suivi d’une frappe du gauche d’Oscar après un mauvais dégagement de la défense croate (21’).

La Croatie a reculé et défendu bas avec Modric et Rakitic qui ont fait un bon travail défensif dans l’entre-jeu en étant intelligent dans leurs déplacements respectifs. Il y a de la maîtrise technique dans cette équipe.

L’égalisation pour le brésil survint grâce à une frappe écrasée du gauche de Neymar (29’). Il bénéficie d’un ballon d’Oscar très combatif à la récupération.

Le croates restent toujours dans une position d’attente dans l’otique de jaillir dès la récupération du ballon. Le Brésil pas très plaisant dans le jeu a continué de donner de l’intensité à son milieu de terrain, multipliant les passes. On a pu constater que Neymar est le véritable accélérateur du jeu brésilien à travers ses chevauchées avec le ballon. Plusieurs fautes causées par chaque équipe au milieu du terrain ont empêché des attaques placées.

Après un coup-franc infructueux de Neymar (41’) et une perte de balle d’Olic sur une roulette inutile qui aurait pu donner un autre but à la seleçao l’arbitre japonais Yuichi Nishimura met un terme à la première mi-temps.

On pourra retenir que le Brésil n’a pas construit assez son jeu, qu’il n’a pas une bonne couverture latérale avec D. Alvès et Marcelo qui se ratent par moment. L’égalisation a plutôt redonné de la confiance à cette équipe visiblement sous pression. Par contre en face la Croatie a été bien en place se créant même des actions offensives dangereuses.

 

La 2ème période a commencé avec une possession de balle en faveur de la seleçao avec Oscar qui fait un gros match défensif et offensif sur le coté droit et dans l’axe du milieu. La Croatie jouant bas a poussé le Brésil à un manque de justesse dans son jeu (47’, 50’). Les croates se sont contentés de passes surtout avec un beau jeu en triangle (Modric, Rakitic, Kovacic) sans être dangereux (55’, 58’).

Brozovic a remplacé Kovacic coté croate (60’) et Henanes a remplacé Paulinho coté brésilien (62’).

Assez peu d’actions offensives en 2ème période et l’on a dû attendre la 66’ pour voir une frappe de D. Alvès sur un coup-franc occasionné par Neymar. Bernard a remplacé Hulk (67’) qui n’a pas été beaucoup présent quant on sait son impact habituel sur les défenses adverses.

Eh bien voilà une action qui fait déjà beaucoup jasé, ce pénalty gracieusement accordé au Brésil. Fred s’est laissé clairement tomber dans la surface alors qu’il était en duel avec Lovren. Le brésil pays organisateur a les faveurs de l’arbitrage et c’est dommage qu’on en arrive là car il n’y a pas pénalty et ça saute aux yeux. Neymar le transforme. Il commence sa course, l’arrête, puis frappe. Pletikosa est sur la trajectoire, mais il ne peut que détourner le ballon dans ses propres filets.

Le match s’enflamme donc car la Croatie, se devait d’égaliser. Mais les brésiliens ont toujours été dangereux avec David Luiz (75’) à deux doigts de marquer sur un centre d’Oscar et une déviation de Fred sur un corner de Bernard (79’).

Belle prestation de Modric qui décoche une frappe lointaine repoussé par Julio César. La bataille pour la conquête du ballon au milieu est tout à fait folle avec beaucoup d’engagement. Neymar est remplacé par Ramires (87’), c’est sûr que Scolari a decidé de verrouiller l’entre-jeu pour le temps restant.

Les croates ne sont pas loin d’égaliser (90’). Avec de belles transmissions suivies d’un tir à l’entrée de la surface qui oblige encore Julio César à effectuer une parade. Mais la Croatie est encore sanctionnée car sur la même action, la contre-attaque brésilienne se termine par un pointu d’Oscar qui conclut la rencontre. 3 à 1 pour le Brésil. Il faut dire que le gardien a de très mauvais appuis, avec un tel gardien ils ne feront pas un grand mondial, je le qualifierait de gardien « paresseux ».

Victoire laborieuse du Brésil mené dès la 11ème minute de jeu, il a été porté par son sauveur « Neymar » auteur d’un doublé (29’ et 71’) suivi d’Oscar qui a porté le coup de massue (90’+1). 3 à 1, c’est aussi le score du match Brésil – Côte d’Ivoire il y a 4 ans. La similitude sur ces 2 matchs est que le Brésil gagne grâce à l’arbitre. Je doute que la Seleçao confirme son statut de grandissime favori avec de telles prestations.

 

                                                                                     Aubin A. GUEU

This Post Has Been Viewed 26 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 25 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag