NIGERIA vs IRAN : Entrée en lice timide des Super Eagles

Dans la rubrique “Analyz” , un amateur, spécialiste ou supporter fait son analyse du sport !  Découvrez l’analyse du jour.

Le Nigéria a fait son entrée en lice ce lundi 16 juin 2014 à 19H GMT dans cette Coupe du Monde 2014. C’était face à une modeste équipe d’Iran. La rencontre s’est soldée par un score nul de 0 à 0.

NIGERIA

0 – 0

IRAN

10 Total des tirs 7
6 Tirs cadrés 3
16 Fautes 18
63% Possession (%) 37%
7 Corners 2
3 Buts arrêtés 6
0 Hors-jeu 1
0 Carton rouge 0
0 Carton jaune 1

Stephen Keshi, sélectionneur nigérian a composé une équipe présenté dans un 4-3-2-1 : Enyama, Ambrose Emuobo, Oshaniwa, Mikel, Omeruo, Oboabona, Musa, Onazi, Emenike, Azeez et Moses.

Le sélectionneur Carlo Queiroz a quant à lui formé une équipe en 4-3-3 et se présentait comme suit : Haghighi, Montazen, Podadi, Nekounam, Hosseini, Sadeqi, Heydari, Teymourian, Ghoochanneijhad, Hajsafi et Dejagah.

Ce match a débuté avec un premier tir de victor Moses (3’). L’Iran a commencé timidement tandis que le Nigeria dominait dans le jeu en ce début de match. Les verts n’ont pas pu concrétiser les 2 grosses occasions de but (6’) après un bon travail d’Emenike sur le côté gauche.

On a assisté à une équipe nigériane qui voulait faire la différence d’entré de jeu mais qui se heurtait sur un bloc iranien qui jouait bas, attendant et défendant tous à la fois. Les iraniens ont cédé le jeu à l’adversaire se contentant de subir et contrer.

Du côté nigérian, plusieurs passes verticales ont été tentés. Mais son jeu n’était pas bien construit avec de mauvais centres et transmissions, de longs ballons imprécis vers l’attaquant de pointe Emenike qui a manqué de soutien, l’obligeant à dézoner par moment.

Dans l’ensemble le Nigéria a manqué de solutions à l’approche de la surface de réparation iranienne. Le coup-franc vicieux de Musa (31’) et de belles accélérations et dédoublements sur les côtés n’ont rien donné. A la 35ème minute, les super eagles avaient 68% de possession de balle sans inquiéter l’adversaire.

Les iraniens se sont beaucoup débarrassés du ballon. Ils ont bien défendu et ont tout de même eu l’occasion de but la plus dangereuse de la première mi-temps. C’était sur une tête de Reza après un corner, obligeant Enyama a faire sa première parade du match.

Au terme de la première période on peut relever le bon travail des 2 défenseurs latéraux nigérians qui ont empêchés l’Iran de développer son jeu sur les ailes. Il n’y a pas eu d’actions spectaculaires malgré la domination du Nigéria, les 2 équipes se neutralisant parfaitement.

 

En début de seconde période les iraniens ont entrepris de sortir de leur camp, mais pas pour longtemps. Ils ont tergiversé quand ils avaient le ballon, surtout sur les phases de contre-attaques. Le manque d’efficacité des nigérians leur avait laissé des opportunités. Pendant ce temps l’équipe nigériane a commencé avec la même motivation et la même maladresse : corner mal tiré d’ Azeez (54’), frappe hors du cadre (58’). Les actions étaient sans conviction et mal inspirées. La conservation de balle était stérile et le jeu manquait de vivacité avec plusieurs pertes de balle. Cette équipe était proche de s’exposer à un hold-up sur un coup-franc iranien mal repoussé (66’). La rentrée de Peter Odemwingie (69’) et d’Ameobi (52’) ont apporté un plus à cette équipe. Même si la bonne combinaison entre Mikel et Odemwingie suivie d’une frappe dans la surface de réparation (82’) et une la tête d’Ameobi sur un centre de Musa (93’) ne changent rien au score. Les iraniens ont pu nous proposer en plus de leur bonne défense une tête de Dejagah (76’) et une frappe lointaine de Teymourian (81’). Ce match dans lequel les mauvaises relances étaient monnaie courante a pris fin sur un score nul et vierge de 0-0, premier match nul de ce mondial 2014.

 

                                                                                           Aubin A. GUEU

This Post Has Been Viewed 14 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 25 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag