Foot/CAN 2017: L’Algérie, 2e pays qualifié - Maracana/Coupe nationale: SOMACY éliminé - Foot/Classement FIFA: La CI passe de la 34e à la 36e place mondiale - Cyclisme: Bamba Karamoko, vainqueur du Tour de l'Est - Foot/Match CI-Gabon: Plus de 21.000 tickets en vente - Pro-ivoiriens: Bayo Vakoum brille en Tunisie - Foot-Scandale: Serge Aurier jugé le 26 septembre - Football: Des jeunes en attraction ce week-end - Basket: Abidjan Ramblers honore le drapeau ivoirien - Cyclisme/8e étape Tour de l'Est: Sangaré Oumar, nouveau roi

Foot/Dream Cup 2016: Une opportunité pour les jeunes de réaliser leurs rêves (organisateurs)

docteur TraoréLancé le 11 mars 2016, Dream Cup est un tournoi mettant aux prises des centres de formation du district d’Abidjan de la catégorie U20. Avant la finale prévue le 11 juin au stade Robert Champroux de Marcory, Docteur Moussa Traoré, chargé de communication adjoint de Dream Sports Management, la  structure initiatrice de la compétition dresse un bilan à mi-parcours.

 

Pourquoi un tournoi des centres de formation ?

Nous avons décidé d’initier un tournoi des centres de formation parce que nous avons constaté qu’il n’y pratiquement pas de compétitions au niveau des jeunes. Cela n’existe même pas. Ce qui est une inadéquation entre ce que font les centres de formation et leurs objectifs. S’il n’y a pas de championnat, la formation est faite pour quoi ? Si ce n’est pour les responsables de ces centres d’espérer vendre un ou deux joueurs sur le marché international.

C’est ainsi que notre structure Dream Sports Management dirigée par l’ex-international Bonaventure Kalou a décidé d’initier ce tournoi des centres de formation dont le lancement officiel eu lieu le 11 mars à l’hôtel Pullman au Plateau. La compétition a débuté le 6 avril au stade CPTI de Yopougon. Pour cette édition, ce sont les centres de formation du district d’Abidjan qui sont concernés.

Ce tournoi dénommé Dream Cup concerne les enfants issus des centres de formation et qui ont moins de 20 ans. Dream qui signifie rêve en anglais.  C’est donc une plate- forme mise en place pour  permettre aux jeunes de s’exprimer, réaliser leurs rêves.

 

Combien de centres prennent part à cette première édition ?

Nous avons débuté avec 160 centres. Ce qui a donné lieu à des préliminaires dans les différents quartiers du district d’Abidjan et les phases finales se sont disputées avec 32 équipes (4-28 mai) reparties par groupes de huit dans quatre zones. A savoir Abobo, Yopougon, Abidjan sud et Cocody et Adjamé. Les deux premiers de chaque zone se sont qualifiés pour les huitièmes de finale, jusqu’à ce que nous arrivions à la finale prévue le 11 juin au stade Robert Champroux de Marcory.

 

La fédération ivoirienne de football (FIF) a-t-elle été associée à cette activité de Dream Sports Management?

Nous avons déposé des courriers en bonne et due forme à la FIF mais nous n’avons pas eu de suite. Les courriers sont restés lettres mortes. On a même demandé à la FIF de nous donner des arbitres pour donner un caractère professionnel à l’évènement mais nous n’avons pas eu de réponses.

 

 Organiser un tel tournoi avec près de 160 centres et tout ce qui va avec comme la logistique, la communication nécessite de gros moyens. D’où tirez-vous vos ressources ?

Nous avons reçu le soutien de certains parrains. D’une part un parrain institutionnel en la personne du ministre Sidi Touré, chargé de la Promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et d’une autre part le cadet du DG de Dream Sports Management, Salomon Kalou. Sans oublier les frères Touré, Kolo et Yaya. Il y a aussi l’apport de Bonaventure Kalou lui-même. .

 

Que gagnent les participants à ce tournoi?

Le vainqueur s’en sortira avec 1,5 million F, un trophée et divers équipements sportifs. Le 2è, 500 mille et des divers équipements sportifs. Bien avant cela,  les demi-finalistes bénéficieront d’une mise au vert.  Un carde transport sera mis à leur disposition pour les emmener de l’hôtel au stade. En plus de la prime alimentaire. Le meilleur buteur, de chaque poste, le meilleur arbitre, l’équipe fair-play et plusieurs autres lots. La cérémonie de récompense aura lieu à la Case Ivoire.

 

Quel bilan à mi-parcours pouvez-vous dresser?

Vu l’engouement, nous sommes satisfaits sans verser dans l’autosatisfaction. Nous avons eu beaucoup de demandes de participation au début mais comme je l’ai dit nous n’avons retenu que 160 centres de formation .Le retour qui nous est fait est positif. Comme c’est une œuvre humaine, nous avons eu des couacs çà et là. Nous tiendrons compte des remarques et observations qui nous sont faites pour les prochaines éditions.

C’est tout le mal que nous nous souhaitons. Nous aimerions en faire une institution.

 

Alain Trabi

 

 

 

This Post Has Been Viewed 2 Times

Partager :

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 10 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires