Koné SIAKA

Itw – Koné SIAKA (golfeur): « C’est un sport riche « 

Golfeur professionnel, Monsieur KONE SIAKA a longtemps été champion de Côte d’Ivoire dans cette discipline qui le passionne depuis plus d’une trentaine d’années. Pour la grande famille des sportifs, le champion a accepté de se prêter aux questions de Sportif225.
Sportif225 : Bonjour Monsieur. Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?
  • Bonjour à vous. Brièvement, je dirai que je suis KONE SIAKA. Professionnel de golf, j’ai été champion de Côte d’Ivoire de 1995 à 2001 et du challenge tour Européen.

    FullSizeRender (1)

 Sportif225 : A quel âge avez-vous débuté le golf ?
  • Je me suis véritablement mis au golf à l’âge de 17 ans. C’était à Yamoussoukro (NDLR : la capitale politique ivoirienne). Et j’ai joué mon premier championnat du monde des amateurs à 18 ans, au Venezuela, en 1986.
Sportif225 : Comment se porte le golf ivoirien ?
  • Le golf se porte bien en Côte d’Ivoire. Certes, il a connu quelques périodes de turbulences dues à la crise qui a frappé notre pays. Mais depuis quelques temps, les choses se remettent progressivement en place. L’équipe du Président KOFFI Emmanuel est très dynamique et innovante. C’est l’occasion pour moi de faire un plaidoyer auprès des sponsors et mécènes. Qu’ils n’hésitent pas à nous soutenir, comme ils l’ont fait par le passé.
Sportif225 : Les conditions sont-elles réunies pour une bonne pratique de votre sport de prédilection ?
  • Au niveau des conditions, je tiens à remercier Monsieur Jean Claude Berchi. Ce franco-suisse est un vrai amateur de golf. Il nous a sauvés la mise parce que le terrain de golf était complètement délabré. Grâce à sa sollicitude et à celle de ses amis et partenaires, nous avons retrouvé un golf très riche et compétitif à Abidjan. Ce parcours est prêt à faire une compétition de haut niveau.
    Notons qu’un parcours de trois trous est aussi en vue à Assinie. Les conditions sont donc réunies pour une bonne pratique.  
Sportif225 : Outre le parcours d’Abidjan, en existe-t-il à l’intérieur du pays ?
  • Franchement, il en existe de moins en moins. De mémoire, je crois que le Président Golf Club de Yamoussoukro est encore praticable. Par le passé, nous avions San-Pédro, Bouaké et Dimbokro. Ceux-ci  éprouvent de véritables difficultés. Ils ont même fermé. Et comme je viens de le signifier il y a Assinie.
Sportif225 : Ces difficultés auxquelles vous faites allusion ne confirment-elles pas l’idée selon laquelle le golf est un sport de riches ?
  • (Rires) Il y a quelques années, cette thèse a fait son chemin. Mais aujourd’hui, reconnaissons qu’on n’a pas besoin d’être riche pour jouer au golf. J’en suis une preuve vivante.
Sportif225 : Oui, mais les équipements…
  • Comme dans tous les sports, il y a du haut de gamme, des équipements de luxe et d’autres qu’on pourrait acquérir à des prix modérés. Moi par exemple, je me suis offert un matériel comportant 14 clubs. Cet équipement, je l’ai obtenu aux Etats-Unis il y a un peu plus de deux ans à environ un million de francs CFA. Mais au niveau local, vous avez du matériel à 150.000 FCFA et même moins. Un tel équipement pourrait servir longtemps à tout débutant. Alors, ceux qui pensent que c’est un sport de riches se trompent parce que, moi qui vous parle, cela fait plus de trente ans que je joue au golf. C’est un sport riche et non un sport de riches. Il y a bien une nuance. 
 Sportif225 : Que faut-il pour que le golf rebondisse ?
  • La fédération ivoirienne a certainement son plan de travail. Et je voudrais dire qu’elle doit organiser des compétitions pour maintenir le cap et attirer les sponsors. Il y a lieu aussi de mettre les moyens nécessaires pour la formation des jeunes golfeurs. Fort heureusement, dès le 2 avril prochain, le Directeur Technique National Monsieur KOULOU Konan et les filles partent défendre les couleurs nationales en Tunisie.
Sportif225 : A quand donc un Tiger Woods ivoirien ?
  • C’est un beau rêve ! Dans cette discipline, il n’est pas démesurément ambitieux de songer à un grand champion ivoirien. Il faut encourager au travail, à la formation. Voilà pourquoi il faut des moyens pour amener les jeunes professionnels sur le circuit européen et ailleurs. En restant en Côte d’Ivoire on ne peut pas devenir champion du monde ou être aussi titré que Tiger Woods. Pour la petite histoire, Tiger a débuté le golf auprès de son père dès l’âge de 7 ans. Et à 10 ans, il reflétait déjà l’image d’un grand champion. Alors, la formation à la base et la compétition, sont les secrets d’une réussite assurée. 
Sportif225 : Quelle est votre actualité personnelle ?
  • Du fait de la crise post-électorale qu’a connu notre pays, je m’étais expatrié en Afrique du Sud. Mais je n’y ai pas duré, rattrapé par l’amour pour mon pays. Je suis depuis lors revenu au pays, plus précisément à Abidjan. Présentement, je ne fais que mettre mon art au service de la formation des uns et des autres, afin de les aider à découvrir et aimer ce beau sport qu’est le golf. 
 Sportif225 : En dehors du golf, quel autre sport pratiquez-vous ?
  • J’ai toujours aimé le tennis. Mais j’avoue que j’aurais pu être un professionnel de football, à l’image du défenseur du Real de Madrid, Pépé. J’étais le terminus de beaucoup d’attaquants. Il n’était pas du tout évident de franchir la muraille qu’à moi-seul je constituais en défense. Hélas, il m’a fallu faire un choix, et j’ai opté pour le golf.
Sportif225 : Votre mot de fin.
  • Je voudrais saisir cette occasion pour rendre un hommage à feu Jean Gabriel Trabinou, l’ex-Président de l’Association des Golfeurs Professionnels de Côte d’Ivoire. Il nous a quitté il y a juste quelques semaines. Puisse Dieu réconforter sa famille et toute la famille du golf. Figurez-vous qu’il était Docteur vétérinaire et amateur de golf. Mais par amour, il a accepté et servi notre sport. Il lui a donné ses lettres de noblesse. Pour cela, je voudrais lui rendre hommage.
    Pour terminer, je vous invite tous à vous s’initier au golf car c’est un sport ouvert à toute tranche d’âge. Ceux qui le désirent peuvent nous saisir à travers votre site. Nous nous chargerons de les initier gratuitement.
  Sportif225 : Je vous remercie.
  • Merci à Sportif225 pour le soutien et la promotion du sport en Afrique.

This Post Has Been Viewed 425 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 32 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag