Massé Traoré

Itw- Massé Traoré (Part 1): « Seuls le travail et le sérieux priment »

Partager son expérience aux jeunes en formant des footballeurs professionnels est la mission que s’est assignée Massé Traoré. C’est la raison pour laquelle il crée l’Académie Massé Traoré, en abrégé, ATM. Pour atteindre son objectif, cet ancien footballeur mise sur le travail, le sérieux et la rigueur. Votre site préféré l’a rencontré…

Pouvez-vous présentez à nos lecteurs ?

Je me présente Traoré Massé. Je suis le président-fondateur de l’Académie Traoré Massé(ATM).

Vous êtes un ancien footballeur, parait-il ?

J’évoluais au poste de milieu offensif. Je suis un gaucher naturel. J’étais déjà en Europe et j’ai côtoyé beaucoup de clubs là-bas. Et c’est dans ma jeune carrière que j’ai eu une blessure au genou. Donc, j’ai subi ma première opération en Suisse le 05 octobre 1999. Après, j’ai enchainé que des interventions chirurgicales sur le même genou (la deuxième en Roumanie, la troisième en Italie). Dès lors, je me voyais éloigné des terrains au fur et à mesure. C’est ainsi qu’en 2007, j’ai décidé d’arrêter, malgré moi. Dans ma jeune carrière, je ne me suis plus remis de ces blessures à répétition.

Nos lecteurs peuvent-ils avoir une idée de votre parcours de footballeur ?

D’abord, j’ai commencé ici à Abidjan plus précisément au Racing Club d’Abobo. A travers ce club, j’ai intégré l’équipe nationale cadette sous la conduite d’Oulé Basile- paix à son âme – et coach Kabi Apollinaire. Ensuite, je suis parti en test successivement à Toulouse, Montpellier et Nice. Après, je vais signer en première division suisse, FC Aarau à l’âge de quinze ans et demi. C’est là que je me suis blessé. Dans ma blessure, je me suis retrouvé à la Juventus de Turin quand Zidane y était encore mais il était annoncé au Real de Madrid. Et j’étais dans l’équipe B de la Juventus étant blessé.

Malgré vos blessures, on vous faisait toujours confiance. Comment expliquez-vous cela ?

Effectivement, malgré mes blessures, on me faisait toujours confiance. Mon manager que j’avais à l’époque (un italien) était comme mon père. Il a beaucoup fait pour moi car il me faisait confiance. Donc, malgré mes blessures, j’ai été à la Juve. J’ai fait un passage à Empoli FC, un passage à Hellas Verone et un passage à Trato. En Roumanie, j’ai fait un passage à Timisoara. J’ai parcouru tous ces clubs à un jeune âge.

Depuis quand existe ATM ?

ATM existe depuis 2011, juste après la crise (postélectorale, Ndlr). Nous sommes affiliés à la fédération ivoirienne de football (FIF). C’est pourquoi, aujourd’hui, on est devenu un club. En fait, on a le centre qui est ATM et le club qui existe sous le nom de l’Académie Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. Cependant, nous avons entamé une procédure de changement de nom qui est en cours afin que le centre et le club portent le même nom : ATM.

Le club joue dans quelle division ?

Le club est en quatrième division(DH). Nous sommes à notre troisième participation dans ce championnat. L’année passée, on a terminé deuxième. D’abord, on a acheté le club quand il était en District. La première année, on est monté en DH. Et cette année, on se prépare pour monter en D3.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer ATM ?

Comme je l’ai dit tantôt, en 2007, j’ai mis un terme à ma carrière de footballeur. Un an après, je suis revenu au pays et j’ai réfléchi. Le football c’est ma passion depuis mon enfance. je n’ai pas voulu m’éloigner du sport. C’est vrai que je me suis éloigné en tant qu’athlète mais je suis revenu dedans en tant que dirigeant. J’ai voulu toujours rester dans le football et aussi partager mon savoir aux jeunes. C’est ainsi que j’ai créé ATM.

Quelles sont les catégories qui composent ATM ?

On a les U10, U12, U13, U14, U16 et l’équipe première qui est le club. Donc, on a au moins cinq catégories, c’est-à-dire quatre catégories pour l’académie ATM plus Académie Félix Houphouët-Boigny.

Quels sont les objectifs que vous visiez en créant ATM ?

D’abord c’est mon métier. C’est le seul métier que je maitrise. Sinon mon objectif c’est d’avoir beaucoup de professionnels et puis, récolter quelque chose. Mais, le plus important pour moi, c’est de voir les enfants évoluer.

Comment intègre-t-on ATM ?

Au début, ce n’était pas organisé. Mais on a vu que tout le monde venait. C’est pourquoi, on a instauré une inscription de quarante mille francs CFA et une mensualité de mille francs CFA. Mais les parents des enfants ne payent pas. On ne regarde pas ça parce que c’est le talent on cherche. Sinon quand un enfant sait jouer, on va vers lui et on lui propose nos objectifs.

La discipline et la rigueur représentent quoi pour vous dans la gestion du centre ?

Elles représentent tout. La base même de la réussite d’un projet c’est la discipline, la rigueur, le travail, le sérieux. Je ne m’amuse pas avec la rigueur parce que moi j’ai vu le haut niveau. Certaines personnes ont accepté de travailler avec moi pour ce que j’ai vécu(le haut niveau en Europe, Ndlr).si je les montre pas ça ce n’est pas bon. Pour réussir ce n’est l’argent mais le travail. Voilà les raisons pour lesquelles j’insiste sur la discipline et la rigueur.

Vous venez de parler de collaborateurs. Nos lecteurs peuvent-ils avoir la composition de votre bureau, de l’encadrement technique ?

Moi je suis le Président. Je travaille avec quatre coachs-le Principal s’appelle Diomandé Adama-, un secrétaire, un conseiller. Nous sommes au total sept personnes pour gérer ATM.

ATM s’entraine où ?

Nous nous entrainons sur deux terrains. D’abord, le terrain de la Sogephia (terrain où ATM a été créée). C’est après qu’on a obtenu le grand terrain du complexe sportif d’Abobo.

Qu’est-ce qui fait la différence entre ATM et les autres écoles de Foot ?

Je ne regarde pas les autres centres pour faire quelque chose. Je me base sur le travail. Peut-être c’est ce qui fait qu’on pense qu’il y a une différence. Quand tu mets le travail en avant c’est sûr que les choses vont avancer. A l’ATM c’est le travail, le sérieux. Ce sont ces valeurs que nos montrons aux enfants. S’il y a une différence c’est à partir de là, je pense.

Affichage de IMG_8371591334352.jpeg en cours...

Entretien réalisé par Abass Traoré

This Post Has Been Viewed 662 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag