Interview/Stéphane Hounsou : «…le Kwaloklaï développe certaines facultés…» (Part 2)

Le Kwaloklaï est il pratiquer partout en Côte d’Ivoire ?
Il est pratiqué à Abidjan, Daloa, Gagnoa, Sinfra. A Yamoussoukro, j’avais ouvert un club de Kwaloklaï. Mais puisque je n’y suis plus,  les élèves n’ont pu tenir le club. 
image

Quelles sont les compétitions que vous préparé ?
Je préparais le tournoi de jujitsu et le TIAO (Tournoi d’intégration de l’Afrique de l’Ouest) en judo. Mais malheureusement, je suis tombé malade et je n’ai pas pu faire le TIAO, ni être sélectionné pour le championnat d’Afrique de Jujitsu en Tunisie. Au niveau du kwaloklaï, la compétition est pour le mois de Novembre. Mais ma participation n’est pas certaine puisque je suis l’une des 1è ceinture noire de cette discipline. Je préfère laisser mes élèves participer à la compétition. Je veux signifier que j’ai mon propre club de kwaloklaï.

Est-ce que vous regrettez ?
Ah oui,  je le regrette amèrement parce que je me suis beaucoup  préparé surtout au niveau du Jujitsu.

Présentez nous le club que vous dirigez.
Il est situé à SIDECI, au groupe scolaire Président dans la commune de Yopougon (ndlr Abidjan) avec une trentaine de pratiquants. J’invite toutes les personnes habitant dans la zone à nous rejoindre pour pratiquer ce sport avec nous.

Comment s’inscrire  dans votre club ?
Le centre de formation président est ouvert à toutes les personnes  âgées de 4 à X âge. L’inscription est à 8000 FCFA, le kimono que nous appelons << koupai >>  est à 10 000 FCFA et le montant mensuel est fixé à 3000 FCFA. Nous pratiquons un tarif social. Quand on va dans les autres zones, la pratique des arts martiaux est un peu plus élevée. Nous, étant kwaloïstes, nous voulons que tout le monde ait accès à la discipline. Donc nous faisons un coût social pour que tout le monde puisse s’inscrire au SIDECI PRESIDENT KWALOKLAI CLUB.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon pratiquant de Kwaloklaï ? 
Ce sont le réflexe, la précision, la puissance dans les coups,la réactivité et l’agilité c’est ce qu’on nous travaillons beaucoup. Les qualités sont apprises au club et les athlètes les développent avec la pratique. 

Quelles sont les avantages de la pratique du Kwaloklaï ?
La maitrise de soi, nous l’enseignons en général à nos élèves. La pratique de cette discipline permet d’éviter la violence, de se concentrer en toute circonstance et de s’adaptater aux différentes situations.

Quel conseils pouvez vous donnez à toutes les personnes désireuses de pratiquer cet art martial ?
Je dirai de ne pas avoir peur de venir pratiquer le Kwaloklaï. Les arts martiaux, le Kwaloklaï en particulier, ne sont pas des pratiques pour les délinquants. Nous sommes tous des intellectuels, il n’y a pas de bandits parmi nous. La pratique du Kwaloklaï développe certaines attitudes chez les Hommes qui pourront les aider dans la vie courante. En plus de pouvoir te défendre, le Kwaloklaï développe certaines attitudes dont la concentration. Donc je conseille tout ivoirien à pratiquer le Kwaloklaï, car c’est un art made in Côte d’Ivoire.

Votre mot de fin…
Je remercie Sportif 225 pour l’interview, sa disponibilté, pour l’occasion qu’elle donne a nous, sportifs ivoiriens, de nous exprimés et ainsi nous faire connaitre. J’invite par la même occasion tous les Ivoiriens à pratiquer le Kwaloklaï.

Merci Stéphane pour ta disponibilité
image

Anselme Blagnon

This Post Has Been Viewed 374 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 31 Times

Articles récents

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag