Le Sport : véritable booster de libido

La sexualité bénéficie aussi des bienfaits du sport car libido et sport sont compatibles.

Bonne endurance du muscle cardiaque et bonne fonction érectile, l’activité physique a un rôle dans le maintien de la bonne qualité des rapports dans le temps. Il semble même bien que la pratique d’un sport, et notamment de la course à pied, fasse bon ménage avec une vie sexuelle et une libido épanouie.

En effet, des recherches ont été menées sur des hommes engagés dans un programme de course à pied d’une durée de 9 mois et sur 25 femmes à la suite d’un programme de danse aérobie de 3 mois. Résultat : les hommes dont la fréquence mensuelle de leurs rapports sexuels étaient de 7 s’est élevée de 12 en fin de programme ; la fréquence de l’activité sexuelle chez les 25 femmes s’est élevée de 30 %.

En effet, les personnes physiquement actives ont pour la plupart une vie sexuelle plus intense que les autres.La stabilité émotionnelle et la capacité de relaxation améliorées par l’activité physique ont une incidence stimulante bénéfique sur la vie sexuelle. Le sport réduit d’une manière générale les manifestations extérieures de la dépression et favorise le bien-être par la libération d’endorphines.

Aussi selon certains témoignages, l’activité musculaire améliorerait particulièrement les performances sexuelles. Le sport permet en effet un meilleur rendement du cœur et des tuyaux sanguins, favorisant l’irrigation de tous les muscles mais aussi du pénis.Ainsi, un jogging, comme tout effort un peu soutenu, occasionne un réchauffement du corps qui, suivant la distance du parcours, se prolonge de quelques minutes à plusieurs heures. Or, la chaleur est un stimulant de la libido. De plus, le sport réduit les effets du stress dont nul n’ignore qu’il est extrêmement défavorable à la concentration nécessaire à l’acte sexuel.

Mais attention !!! Une surdose d’activité physique provoque au contraire une baisse de la libido et des performances sexuelles (anaphrodisiaque). C’est le cas des adeptes du marathon qui dépassent 25 km d’entraînement par jour. L’un d’eux fait part de son expérience: « Si j’ajoute une semaine de 135 km pour ma préparation au marathon à des journées de travail de 10 heures, il ne me reste guère que l’énergie de me traîner de la table au lit ». Les hommes qui ont l’habitude de courir plus de 60 km par semaine, voient se réduire le niveau de la production d’hormone mâle (testostérone), facteur qui pourrait contribuer à la baisse de la libido et même une libido nulle.

En tout état de cause, il faut donc prendre la juste mesure.

Romuald HOUNDJI

This Post Has Been Viewed 240 Times

A propos

Sportif 225 est un site d’informations sportives ivoiriennes. Premier des sites mis en ligne par Planète Sports, il diffuse  des informations sur les sportifs ivoiriens d’ici et d’ailleurs via son site et son application mobile disponible sur Android. This Post Has Been Viewed 25 Times

Réseaux sociaux

Nos partenaires

BEDAZINJOB

Tomorrow Mag